Unix/Linux Go Back    


CentOS 7.0 - man page for inkscape.fr (centos section 1)

Linux & Unix Commands - Search Man Pages
Man Page or Keyword Search:   man
Select Man Page Set:       apropos Keyword Search (sections above)


INKSCAPE(1)				     Inkscape				      INKSCAPE(1)

NOM
       Inkscape - programme d'edition SVG (Scalable Vector Graphics).

SYNOPSIS
       "inkscape [options] [nom_de_fichier ...]"

       options:

	   -?, --help
	       --usage
	   -V, --version

	   -f, --file=NOMDEFICHIER

	   -e, --export-png=NOMDEFICHIER
	   -a, --export-area=x0:y0:x1:y1
	   -C, --export-area-page
	   -D, --export-area-drawing
	       --export-area-snap
	   -i, --export-id=ID
	   -j, --export-id-only
	   -t, --export-use-hints
	   -b, --export-background=COULEUR
	   -y, --export-background-opacity=VALEUR
	   -d, --export-dpi=DPI
	   -w, --export-width=LARGEUR
	   -h, --export-height=HAUTEUR

	   -P, --export-ps=NOMDEFICHIER
	   -E, --export-eps=NOMDEFICHIER
	   -A, --export-pdf=NOMDEFICHIER
	       --export-latex

	   -T, --export-text-to-path
	       --export-ignore-filters

	   -l, --export-plain-svg=NOMDEFICHIER

	   -p, --print=IMPRIMANTE

	   -I, --query-id=ID
	   -X, --query-x
	   -Y, --query-y
	   -W, --query-width
	   -H, --query-height
	   -S, --query-all

	   -x, --extension-directory

	       --verb-list
	       --verb=VERB-ID
	       --select=OBJECT-ID

	       --shell

	   -g, --with-gui
	   -z, --without-gui

	       --vacuum-defs

	       --g-fatal-warnings

DESCRIPTION
       Inkscape est un editeur de dessin au format Scalable Vector Graphics (SVG) dote d'une
       interface graphique, offrant des possibilites similaires a Adobe Illustrator, CorelDraw,
       Xara Xtreme, etc. Les fonctionnalites d'Inkscape comprennent une gestion versatile des
       formes, le dessin a main levee et les courbes de Bezier, le texte multiligne, le texte
       suivant un chemin, la transparence, les transformations affines, les remplissages par
       motif ou degrade, l'edition de noeuds, l'export SVG vers PNG, le groupement, les calques,
       les clones interactifs et bien plus encore. L'interface est concue pour etre confortable
       et efficace pour les utilisateurs experimentes tout en restant conforme aux specifications
       de GNOME permettant ainsi aux utilisateurs d'applications GNOME de s'y habituer
       rapidement.

       Le format SVG est un format XML standard pour le dessin vectoriel 2D. Il permet de definir
       des objets sur un dessin par l'utilisation de points, chemins et formes primitives. Les
       couleurs, fontes, largeur de contour et autres sont specifies en tant qu'attributs de
       'style' de ces objets. Le but est de rendre possible l'utilisation de fichiers SVG pour un
       grand nombre de programmes et d'utilisation, SVG etant un standard et ses fichiers du type
       texte/xml.

       Inkscape utilise le SVG comme format natif de ses documents, et a pour but de devenir le
       plus conforme des programmes de dessin SVG, disponible pour la communaute du logiciel
       libre.

OPTIONS
       -?, --help
	       Affiche un message d'aide.

       -V, --version
	       Affiche la version d'Inkscape et la date de compilation.

       -a x0:y0:x1:y1, --export-area=x0:y0:x1:y1
	       Pour l'export en PNG, definit la zone a exporter en pixels SVG (unite anonyme de
	       longueur utilisee normalement par le format SVG Inkscape). Le comportement par
	       defaut est d'exporter la page du document. Le point (0,0) est le coin inferieur
	       gauche.

       -C, --export-area-page
	       Pour l'export en PNG, PDF, PS et EPS, la zone exportee est la page. C'est
	       habituellement le comportement par defaut pour les formats PNG, PDF et PS, aussi
	       specifier cette option n'est pas necessaire pour ces formats sauf si l'option
	       --export-id est utilisee pour exporter un objet specifique. En EPS, cependant, il
	       ne s'agit pas du comportement par defaut. De plus, pour l'EPS, la specification du
	       format n'autorise pas sa boite englobante a s'etendre au-dela de son contenu, ce
	       qui signifie que lorsque l'option --export-area-page est utilisee pour l'export
	       EPS, la boite englobante de la page sera redimensionnee pour s'adapter a la boite
	       englobante de son contenu si elle est plus petite.

       -D, --export-area-drawing
	       Pour l'export en PNG, PDF, PS et EPS, la zone a exporter est le dessin entier (pas
	       la page), c'est a dire la boite englobante de l'ensemble des objets du document
	       (ou des objets exportes lorsque l'option --export-id est utilisee). Avec cette
	       option, l'image exportee n'affichera que les objets visibles du document sans
	       marge ni massicotage. Il s'agit de l'option par defaut pour l'export au format
	       EPS. Peut etre combine, lors de l'export en PNG, avec --export-use-hints.

       --export-area-snap
	       Arrondi les dimensions de la zone a exporter aux valeurs entieres superieures en
	       unites SVG utilisateur (px). Si vous utilisez une resolution d'export de 90 ppp et
	       que vos objets sont alignes aux pixels afin de minimiser l'anti-crenelage, cette
	       option permet de preserver cet alignement meme si l'export se fait selon des
	       boites de contour (avec --export-id ou --export-area-drawing) qui ne sont pas
	       correctement alignees sur les pixels.

       -b COULEUR, --export-background=COULEUR
	       Couleur de fond du PNG exporte. Cette valeur peut etre n'importe quelle chaine de
	       couleur supportee par le format SVG, par exemple "#ff007f" ou "rgb(255, 0, 128)".
	       Si cette couleur n'est pas definie, la couleur de page definie dans Inkscape via
	       la boite de dialogue Preferences du document sera utilisee (enregistree dans
	       l'attribut pagecolor= de sodipodi:namedview).

       -d PPP, --export-dpi=PPP
	       La resolution utilisee pour l'export en PNG. Elle est egalement utilisee pour
	       definir le niveau de rasterisation des objets filtres lors de l'export en PS, EPS
	       ou PDF (sauf si l'option --export-ignore-filters est utilisee). Elle est de 90 par
	       defaut, correspondant a 1 pixel SVG (px, aussi appele << unite utilisateur >>)
	       s'exportant vers 1 pixel bitmap. Cette valeur preempte la PPP enregistree avec le
	       document si la commande est utilisee avec --export-use-hints.

       -e NOMDEFICHIER, --export-png=NOMDEFICHIER
	       Specifie le nom de fichier pour l'export en PNG. S'il existe deja, il sera ecrase
	       sans demande de confirmation.

       -f NOMDEFICHIER, --file=NOMDEFICHIER
	       Ouvre le(s) document(s) specifie(s). La chaine d'option peut etre omise, c'est a
	       dire que vous pouvez lister les noms de fichier sans -f.

       -g, --with-gui
	       Tente d'utiliser l'interface graphique (sous Unix, utilise le serveur X, meme si
	       $DISPLAY n'est pas defini).

       -h HAUTEUR, --export-height=HAUTEUR
	       Hauteur du bitmap genere en pixels. Cette valeur preempte l'option --export-dpi
	       (ou la PPP enregistree avec le document si --export-use-hints est aussi utilise).

       -i ID, --export-id=ID
	       Lors des exportations PNG, PS, EPS et PDF, valeur de l'attribut id de l'objet que
	       vous voulez exporter depuis le document (aucun autre objet n'est exporte). Par
	       defaut la zone exportee est la boite englobante de l'objet ; vous pouvez preempter
	       ce comportement en utilisant --export-area (pour le PNG seulement) ou
	       --export-area-page.

       -j, --export-id-only
	       N'exporte que l'objet dont l'id est specifiee avec avec l'option --export-id. Tout
	       les autres objets seront caches et n'apparaitront pas dans le fichier exporte meme
	       s'ils chevauchent l'objet effectivement exporte. Cette option est ignoree si
	       --export-id n'est pas aussi utilise.

       -l, --export-plain-svg=NOMDEFICHIER
	       Exporte le(s) document(s) en SVG brut, sans espace de nom sodipodi: ou inkscape:
	       et sans metadonnees RDF.

       -x, --extension-directory
	       Liste le contenu du repertoire d'extensions configure en tant que tel par
	       Inkscape, puis sort. Cette option est utilisee afin que les extensions externes
	       utilisent la configuration originale generee a l'installation d'Inkscape.

       --verb-list
	       Liste tous les verbes disponibles dans Inkscape par identifiant. Cet identifiant
	       peut etre utilise pour definir les actions du clavier ou les menus. Il peut
	       egalement etre utilise avec l'option de ligne de commande --verb.

       --verb=VERB-ID, --select=OBJECT-ID
	       Ces deux options fonctionnent de concert pour offrir la possibilite d'ecrire des
	       scripts simples pour Inkscape depuis la ligne de commande. Il peuvent apparaitre
	       sur la ligne de commande aussi souvent que necessaire et sont executes dans
	       l'ordre pour tous les documents specifies.

	       La commande --verb execute une action specifique comme si elle etait appelee
	       depuis un menu ou un bouton. Un boite de dialogue apparait lorsqu'elle fait partie
	       de l'action. Utilisez l'option --verb-list pour lister les identifiants d'action
	       disponibles.

	       La commande --select selectionne les objects correspondants a l'identifiant
	       specifie. Les actions suivantes ne s'appliquent alors qu'a cette selection. Pour
	       deselectionner tous les objets, utilisez --verb=EditDeselect. Les identifiants
	       d'objet disponibles dependent du document ouvert.

       -p IMPRIMANTE, --print=IMPRIMANTE
	       Imprime le(s) document(s) vers l'imprimante specifiee en utilisant `lpr -P
	       IMPRIMANTE'. Vous pouvez aussi utiliser `| COMMANDE' pour specifier un tube de
	       commande different, ou utiliser `> NOMDEFICHIER' pour ecrire le resultat
	       PostScript dans un fichier au lieu de l'imprimer. N'oubliez pas d'utiliser les
	       guillemets appropries pour votre shell, par exemple:

	       inkscape --print='| ps2pdf - mondoc.pdf' mondoc.svg

       -t, --export-use-hints
	       Utilise le nom de fichier et la PPP enregistres avec l'objet exporte (uniquement
	       si --export-id est specifie). Ces valeurs sont automatiquement specifiees si vous
	       exportez la selection depuis Inkscape. Donc, si par exemple, vous exportez la
	       forme id="path231" en tant que /home/me/shape.png avec une resolution de 300 ppp
	       depuis document.svg en utilisant l'interface graphique d'Inkscape, et sauvez le
	       document, vous pourrez reexporter plus tard cette forme vers le meme fichier et
	       avec la meme resolution en utilisant simplement la commande:

	       inkscape -i path231 -t document.svg

	       Si vous utilisez --export-dpi, --export-width, ou --export-height avec cette
	       option, la PPP enregistree avec le document sera ignoree et la valeur fournie a la
	       ligne de commande utilisee. Si vous utilisez --export-png avec cette option, le
	       nom de fichier enregistre avec le document sera ignore et le nom de fichier fourni
	       a la ligne de commande utilise.

       -w LARGEUR, --export-width=LARGEUR
	       Largeur du bitmap genere en pixels. Cette valeur preempte l'option --export-dpi
	       setting (ou la PPP enregistree avec le document si --export-use-hints est aussi
	       utilise).

       -y VALEUR, --export-background-opacity=VALEUR
	       Opacite du fond du PNG exporte. Cela peut etre une valeur entre 0.0 et 1.0 (0.0:
	       completement transparent, 1.0 completement opaque) ou superieure a 1 et inferieure
	       a 255 (255: completement opaque). Si cette valeur n'est pas specifiee et si
	       l'option -b n'est pas utilisee, l'opacite de la page enregistree avec le document
	       (dans l'attribut inkscape:pageopacity= de sodipodi:namedview) sera utilisee. Si
	       cette valeur n'est pas specifiee mais que l'option -b est utilisee, la valeur 255
	       (opacite complete) sera utilisee.

       -P NOMDEFICHIER, --export-ps=NOMDEFICHIER
	       Exporte le ou les documents au format PostScript. Notez que PostScript ne supporte
	       pas la transparence, et que tout objet transparent dans le SVG original sera
	       automatiquement rasterise. Les polices utilises sont incorporees en tant que sous-
	       ensemble. La zone d'exportation par defaut est la page, mais vous pouvez choisir
	       de limiter cette zone au dessin avec l'option --export-area-drawing. Il est
	       egalement possible de n'exporter qu'un objet en specifiant --export-id (tous les
	       autres objets sont caches). Dans ce cas, la zone d'exportation correspond a celle
	       de l'objet choisi, a moins que vous n'ajoutiez l'option --export-area-page pour
	       que cette zone prenne la taille de la page.

       -E NOMDEFICHIER, --export-eps=NOMDEFICHIER
	       Exporte le ou les documents au format Encapsulated PostScript. Notez que
	       PostScript ne supporte pas la transparence, et que tout objet transparent dans le
	       SVG original sera automatiquement rasterise. Les polices utilises sont incorporees
	       en tant que sous-ensemble. La zone d'exportation par defaut est la page, mais vous
	       pouvez choisir de limiter cette zone au dessin avec l'option
	       --export-area-drawing. Il est egalement possible de n'exporter qu'un objet en
	       specifiant --export-id (tous les autres objets sont caches).

       -A FILENAME, --export-pdf=FILENAME
	       Exporte le ou les documents au format PDF. Ce format preserve la transparence des
	       objets presents dans le SVG original. Les polices utilises sont incorporees en
	       tant que sous-ensemble. La zone d'exportation par defaut est la page, mais vous
	       pouvez choisir de limiter cette zone au dessin avec l'option
	       --export-area-drawing. Il est egalement possible de n'exporter qu'un objet en
	       specifiant --export-id (tous les autres objets sont caches). Dans ce cas, la zone
	       d'exportation correspond a celle de l'objet choisi, a moins que vous n'ajoutiez
	       l'option --export-area-page pour que cette zone prenne la taille de la page.

       --export-latex
	       (for PS, EPS, and PDF export)  Used for creating images for LaTeX documents, where
	       the image's text is typeset by LaTeX.  When exporting to PDF/PS/EPS format, this
	       option splits the output into a PDF/PS/EPS file (e.g. as specified by
	       --export-pdf) and a LaTeX file. Text will not be output in the PDF/PS/EPS file,
	       but instead will appear in the LaTeX file. This LaTeX file includes the
	       PDF/PS/EPS. Inputting (\input{image.tex}) the LaTeX file in your LaTeX document
	       will show the image and all text will be typeset by LaTeX. See the resulting LaTeX
	       file for more information.  Also see GNUPlot's `epslatex' output terminal.

       -T, --export-text-to-path
	       Convertit les objets texte en chemins lors de l'export, si applicable (pour
	       l'exportation en PS, EPS ou PDF).

       --export-ignore-filters
	       Exporte les objets filtres (avec du flou, par exemple) comme des vecteurs, en
	       ignorant les filtres (pour l'exportation en PS, EPS ou PDF). Par defaut, tous les
	       objets filtres sont rasterises a une definition choisie par --export-dpi (par
	       defaut 90 ppp), en preservant son apparence.

       -I, --query-id
	       Identifiant de l'objet dont les dimensions sont demandees. Si cette option n'est
	       pas utilisee, la commande retournera les dimensions du dessin, pas de la page ou
	       de la zone affichee.

       -X, --query-x
	       Demande l'abscisse (coordonnee X) du dessin ou, si specifie avec --query-id, de
	       l'objet. La valeur retournee est en pixels (unite utilisateur SVG).

       -Y, --query-y
	       Demande l'ordonnee (coordonnee Y) du dessin ou, si specifie avec --query-id de
	       l'objet. La valeur retournee est en pixels (unite utilisateur SVG).

       -W, --query-width
	       Demande la largeur du dessin ou, si specifie avec --query-id, de l'objet. La
	       valeur retournee est en pixels (unite utilisateur SVG).

       -H, --query-height
	       Demande la hauteur du dessin ou, si specifie avec --query-id, de l'objet. La
	       valeur retournee est en pixels (unite utilisateur SVG).

       -S, --query-all
	       Affiche un liste delimitee par des virgules des tous les objets du document SVG
	       comprenant leur identifiant, et les valeurs x, y, largeur et hauteur.

       --shell Avec ce parametre, Inkscape entre en mode de ligne de commande interactif. Dans ce
	       mode, vous pouvez envoyer des commandes a Inkscape par le prompt, sans avoir a
	       lancer une nouvelle instance du logiciel a chaque commande. Cette fonctionnalite
	       est particulierement utile pour une utilisation en scripts et en serveur. Elle
	       permet d'ameliorer la vitesse d'execution et l'occupation en memoire des scripts
	       utilises de facon repetee. Chaque commande, dans ce mode, doit contenir tous les
	       parametres d'une ligne de commande classique, a l'exception du nom du programme
	       (inkscape), comme dans l'exemple suivant: "fichier.svg --export-pdf=fichier.pdf".

       --vacuum-defs
	       Supprime tous les elements inutilises de la section <lt>defs<gt> du fichier SVG.
	       Si cette option est utilisee avec --export-plain-svg, seul le fichier exporte sera
	       affecte. Si cette option est utilisee seule, le fichier specifie sera modifie.

       -z, --without-gui
	       Ne lance pas l'interface graphique (sous Unix, n'utilise pas le server X); ne
	       traite les fichiers que depuis la console. Ceci est presuppose pour les options
	       -p, -e, -l et --vacuum-defs.

       --g-fatal-warnings
	       Cette option GTK standard force l'arret d'Inkscape des qu'un message
	       d'avertssement (generalement sans gravite) est envoye (utilisee a des fins de
	       deboggage).

       --usage Affiche un bref message sur l'utilisation d'Inkscape.

CONFIGURATION
       Le fichier de configuration principal est place dans ~/.config/Inkscape/preferences.xml.
       Il contient plusieurs types de parametrages dont vous pouvez changer la valeur dans
       Inkscape (la plupart dans la boite de dialogue Preferences d'Inkscape). Vous pouvez
       ajouter des configurations specifiques dans les sous-repertoires suivants:

       $HOME/.config/Inkscape/extensions/ - extensions.

       $HOME/.config/Inkscape/icons/ - icones.

       $HOME/.config/Inkscape/keys/ - association des touches du clavier aux commandes.

       $HOME/.config/Inkscape/templates/ - modeles de fichiers.

DIAGNOSTICS
       Le programme retourne la valeur zero apres une utilisation reussie ou differente de zero
       apres un probleme.

       Des messages d'erreur et des avertissements divers peuvent etre envoyes vers STDERR ou
       STDOUT. Si le programme se comporte de facon erratique avec un fichier SVG particulier, ou
       se plante, il est utile de chercher des indices dans ces messages.

EXEMPLES
       Bien qu'Inkscape soit principalement concu comme une application graphique, il peut aussi
       etre utilise depuis la ligne de commande pour certaines operations SVG.

       Ouvrir un fichier SVG avec l'interface graphique:

	   inkscape nomdefichier.svg

       Imprimer un fichier SVG:

	   inkscape nomdefichier.svg -p '| lpr'

       Exporter un fichier SVG en PNG avec la resolution par defaut de 90 ppp (un pixel bitmap
       correspondant a une unite utilisateur SVG):

	   inkscape nomdefichier.svg --export-png=nomdefichier.png

       Idem, mais en forcant les dimensions du fichier a 600x400 pixels:

	   inkscape nomdefichier.svg --export-png=nomdefichier.png -w600 -h400

       Idem, mais en exportant le dessin (la boite englobante de tous les objets), et pas la
       page:

	   inkscape nomdefichier.svg --export-png=nomdefichier.png --export-area-drawing

       Exporter en PNG l'objet id="text1555", en utilisant le nom de fichier et la resolution
       utilises la derniere fois qu'il a ete exporte depuis l'interface graphique:

	   inkscape nomdefichier.svg --export-id=text1555 --export-use-hints

       Idem, mais en utilisant une resolution de 90 ppp, en specifiant un nom de fichier et en
       arrondissant la zone a exporter aux valeurs entieres juste superieures en unites
       utilisateur SVG (afin de preserver l'alignement des objets sur des pixels et minimiser
       l'anti-crenelage):

	   inkscape nomdefichier.svg --export-id=text1555 --export-png=text.png --export-area-snap

       Convertir un document du format SVG Inkscape au format SVG brut:

	   inkscape nomdefichier1.svg --export-plain-svg=nomdefichier2.svg

       Convertir un document SVG en EPS, en convertissant les textes en chemins:

	   inkscape nomdefichier.svg --export-eps=nomdefichier.eps --export-text-to-path

       Demander la largeur de l'objet avec un id="text1555":

	   inkscape nomdefichier.svg --query-width --query-id text1555

       Dupliquer l'objet ayant pour identifiant id="path1555", puis appliquer une rotation de 90
       degres sur le duplicat, enregistrer le SVG et quitter:

	   inkscape nomdefichier.svg --select=path1555 --verb=EditDuplicate --verb=ObjectRotate90 --verb=FileSave --verb=FileClose

ENVIRONEMENT
       DISPLAY pour obtenir l'hote par defaut et le numero d'affichage.

       TMPDIR pour definir le chemin par defaut du repertoire a utiliser pour stocker les fichier
       temporaires. Le repertoire doit exister.

THEMES
       Vous pouvez remplacer le fichier d'icones par defaut
       $PREFIX/share/inkscape/icons/icons.svg en utilisant le repertoire
       $HOME/.config/inkscape/icons/. Les icones sont chargees par nom (ex.: fill_none.svg) ou,
       si elles sont introuvables, depuis le fichier icons.svg. Si une icone n'est pas trouvee
       dans l'un de ces emplacements, elle est chargee depuis l'emplacement par defaut du
       systeme.

       Les icones necessaires sont chargees depuis les fichiers SVG par recherche de l'id SVG
       correspondant (Par exemple, pour charger l'icone "fill_none" depuis un fichier, le contenu
       identifie par l'id SVG "fill_none" est rendu en tant que cette icone, qu'il vienne du
       fichier fill_none.svg ou du fichier icons.svg).

AUTRES INFORMATIONS
       L'endroit principal pour trouver des informations sur Inkscape est
       http://www.inkscape.org/.  Le site web contient des liens vers d'autres elements
       pertinents: documentation, didacticiels, manuel de l'utilisateur, exemples, archives des
       listes de diffusion, la derniere version d'Inkscape, les bases contenant les defauts et
       les demandes d'evolution, et bien d'autres choses.

VOIR AUSSI
       potrace, cairo, rsvg(1), batik, ghostscript, pstoedit.

       Suite de tests de conformite SVG:  http://www.w3.org/Graphics/SVG/Test/

       Validation de SVG:  http://jiggles.w3.org/svgvalidator/

       Scalable Vector Graphics (SVG) 1.1 Specification W3C Recommendation 14 January 2003
       <http://www.w3.org/TR/SVG11/>

       Scalable Vector Graphics (SVG) 1.2 Specification W3C Working Draft 13 November 2003
       <http://www.w3.org/TR/SVG12/>

       SVG 1.1/1.2/2.0 Requirements W3C Working Draft 22 April 2002
       <http://www.w3.org/TR/SVG2Reqs/>

       Document Object Model (DOM): Level 2 Core Arnaud Le Hors et al editors, W3C
       http://www.w3.org/TR/DOM-Level-2-Core/ <http://www.w3.org/TR/DOM-Level-2-Core/>

NOTES SUR L'INTERFACE GRAPHIQUE
       Pour vous familiariser avec l'utilisation de l'interface graphique d'Inkscape, consultez
       les didacticiels dans Aide > Didacticiels.

       Inkscape permet d'importer (Fichier > Importer) la plupart des formats bitmaps  PNG, BMP,
       JPG, XPM, GIF, etc.), du texte brut (necessite Perl), PS et EPS (necessite Ghostscript) et
       les formats PDF et AI (documents Adobe Illustrato 9.0 ou plus recent).

       Inkscape permet d'exporter (Fichier > Exporter) des images PNG 32-bits, mais aussi aux
       formats AI, PS, EPS, PDF, DXF et plusieurs autres formats (via Fichier > Enregistrer
       sous).

       Inkscape supporte la pression et l'inclinaison du stylet d'une tablette graphique pour la
       largeur, la force et l'angle de plusieurs outils dont la plume calligraphique.

       Inkscape comporte une interface graphique pour le moteur de vectorisation de bitmaps
       Potrace (http://potrace.sf.net) qui est inclus dans Inkscape.

       Inkscape peut utiliser des scripts externes (filtres de stdin vers stdout) representes par
       des commandes dans le menu Effets. Un script peut avoir une interface graphique, sous
       forme de boite de dialogue, permettant de definir differents parametres et peut obtenir
       les IDs des objets selectionnes sur lesquels agir depuis la ligne de commande. Inkscape
       est livre avec un assortiment d'effets ecrits en Python dedies principalement a la
       manipulation de chemin.

RACCOURCIS CLAVIER
       Pour obtenir une liste complete des raccourcis clavier et souris, consultez le fichier
       doc/keys.html, ou utilisez la commande Clavier et souris dans le menu d'aide de
       l'interface graphique.

DEFAUTS
       Beaucoup de bugs sont connus; veuillez s'il vous plait consulter le site web pour verifier
       ceux qui ont deja ete rapportes et pour soumettre de nouveaux problemes. Consultez aussi
       la section "Known Issues" des notes de votre version (dans le fichier `NEWS').

AUTEURS
       Ce code doit son existence a un grand nombre de contributeurs tout au long de ses
       differentes incarnations. La liste qui suit est certainement incomplete mais permet de
       reconnaitre les nombreuses epaules sur lesquelles cette application s'est appuyee:

       Maximilian Albert, Josh Andler, Tavmjong Bah, Pierre Barbry-Blot, Jean-Francois Barraud,
       Bill Baxter, John Beard, John Bintz, Arpad Biro, Nicholas Bishop, Joshua L. Blocher, Hanno
       Bock, Henrik Bohre, Boldewyn, Daniel Borgmann, Bastien Bouclet, Gustav Broberg,
       Christopher Brown, Hans Breuer, Marcus Brubaker, Luca Bruno, Nicu Buculei, Bulia Byak,
       Pierre Caclin, Ian Caldwell, Gail Carmichael, Ed Catmur, Chema Celorio, Johan Ceuppens,
       Zbigniew Chyla, Alexander Clausen, John Cliff, Kees Cook, Ben Cromwell, Robert Crosbie,
       Jon Cruz, Aurelie De-Cooman, Milosz Derezynski, Daniel Diaz, Bruno Dilly, Larry Doolittle,
       Tim Dwyer, Maxim V. Dziumanenko, Johan Engelen, Miklos Erdelyi, Ulf Erikson, Noe Falzon,
       Frank Felfe, Andrew Fitzsimon, Edward Flick, Marcin Floryan, Fred, Ben Fowler, Cedric
       Gemy, Steren Giannini, Olivier Gondouin, Ted Gould, Toine de Greef, Michael Grosberg,
       Bryce Harrington, Dale Harvey, Aurelio Adnauer Heckert, Carl Hetherington, Jos Hirth,
       Hannes Hochreiner, Thomas Holder, Joel Holdsworth, Alan Horkan, Karl Ove Hufthammer,
       Richard Hughes, Nathan Hurst, inductiveload, Thomas Ingham, Jean-Olivier Irisson, Bob
       Jamison, jEsuSdA, Lauris Kaplinski, Lynn Kerby, Niko Kiirala, James Kilfiger, Jason
       Kivlighn, Adrian Knoth, Krzysztof Kosiski, Petr Kovar, Benoit Lavorata, Alex Leone, Julien
       Leray, Raph Levien, Diederik van Lierop, Nicklas Lindgren, Vitaly Lipatov, Ivan Louette,
       Pierre-Antoine Marc, Aurel-Aime Marmion, Colin Marquardt, Dmitry G. Mastrukov, Matiphas,
       Michael Meeks, Federico Mena, MenTaLguY, Aubanel Monnier, Vincent Montagne, Tim Mooney,
       Derek P. Moore, Peter Moulder, Jorg Muller, Yukihiro Nakai, Victor Navez, Christian
       Neumair, Andreas Nilsson, Mitsuru Oka, Marten Owens, Alvin Penner, Jon Phillips, Zdenko
       Podobny, Alexandre Prokoudine, Jean-Rene Reinhard, Alexey Remizov, Frederic Rodrigo, Hugo
       Rodrigues, Juarez Rudsatz, Xavier Conde Rueda, Felipe Correa da Silva Sanches, Christian
       Schaller, Marco Scholten, Tom von Schwerdtner, Shivaken, Danilo egan, Michael Sloan, John
       Smith, Botjan peti, Aaron Spike, Kaushik Sridharan, Ralf Stephan, Dariusz Stojek, Martin
       Sucha, ~suv, Pat Suwalski, Adib Taraben, Hugh Tebby, Jonas Termeau, David Turner, Andre
       Twupack, Aleksandar Uroevi, Alex Valavanis, Lucas Vieites, Michael Wybrow, Daniel Yacob,
       David Yip, Masatake Yamato

       Cette page de manuel a ete creee par Bryce Harrington <brycehar@bryceharrington.com>.

HISTORIQUE
       Le code qui allait devenir Inkscape est ne en 1999, avec le programme Gill, GNOME
       Illustrator, cree par Raph Levien. L'objectif defini pour Gill etait de supporter
       completement le format SVG. Raph a code le modele Postcript de courbes de Bezier, incluant
       le remplissage et le contour, les coiffes et raccords de lignes, le texte, etc. La page de
       Raph consacree a Gill se trouve sur http://www.levien.com/svg/. Le travail sur Gill semble
       avoir diminue ou s'etre arrete en 2000.

       L'incarnation suivante du code allait devenir le tres populaire Sodipodi, mene par Lauris
       Kaplinski. Le code est devenu un outil d'illustration puissant apres plusieurs annees de
       travail, ajoutant plusieurs nouvelles fonctionnalites, le support multilingue, le portage
       sous Windows et d'autres systemes d'exploitation et eliminant certaines dependances.

       Inkscape a ete lance en 2003 par quatre developpeurs actifs de Sodipodi (Bryce Harrington,
       MenTaLguY, Nathan Hurst et Ted Gould), qui voulaient faire prendre une orientation
       differente au code en termes de focalisation sur la conformite SVG, aspect et
       fonctionnement de l'interface, et d'opportunites de developpement ouvertes a plus de
       participants. Le projet a progresse rapidement, gagnant de nombreux contributeurs et une
       multitude de fonctionnalites.

       Beaucoup de travail a ete depuis consacre a la stabilisation du code et a
       l'internationalisation. Le moteur de rendu herite de Sodipodi comportait de nombreuses
       specificites qui entrainaient de plantages lorsque l'utilisation du programme sortait des
       sentiers battus. Ce moteur a alors ete remplace par Livarot qui, bien qu'imparfait,
       generait moins d'erreurs. Le projet a egalement adopte la bonne habitude de publier son
       code regulierement, et encourage les utilisateurs a tester des versions en developpement
       du logiciel, ce qui a bien aide dans l'identification des nouveaux defauts, et donne les
       moyens aux utilisateurs de verifier que les anciens etaient bien corriges. Inkscape a
       ainsi acquis une reputation de programme robuste et fiable.

       En parallele, des efforts ont ete faits pour ameliorer l'internationalisation et la
       localisation de l'interface, ce qui a apporte au projet de nouveaux contributeurs tout
       autour du monde.

       Inkscape a eu un impact positif sur l'attractivite visuelle de l'Open Source en general,
       en offrant un outil pour creer et partager des icones, ecrans d'accueil, art pour le web,
       etc. D'une certaine facon, bien que n'etant qu'un "simple outil de dessin", Inkscape a
       joue un role important en rendant l'Open Source plus stimulant visuellement parlant pour
       un plus large public.

COPYRIGHT ET LICENSE
       Copyright (C) 1999-2011 des auteurs.

       Inkscape est un logiciel libre; vous pouvez le redistribuer et/ou le modifier selon les
       termes de la license GPL.

Inkscape-0.48.3.1								      INKSCAPE(1)
Unix & Linux Commands & Man Pages : ©2000 - 2018 Unix and Linux Forums


All times are GMT -4. The time now is 09:14 AM.